Coup de cœur pour les terrasses en platelage bois

Nous avons récemment réalisé un aménagement de jardin pour une maison à Dardilly, dans les monts du Lyonnais.

Côté végétaux nous avons engazonné le terrain, posé les clôtures et planté une haie de Cyprès de Leyland pour couper le bruit de la route avoisinante ainsi que le vis-à-vis.

Côté maison notre client désirait l’aménagement d’une terrasse. Nous avons donc coulé une dalle en béton et posé des dalles de grès cérame sur l’espace solarium de la piscine et le coin repas. Enfin nous avons conçu une terrasse en platelage Ipé pour casser un peu la surface minérale et délimiter le salon de jardin.

L’utilisation de différents matériaux permet de créer un environnement extérieur agréable et de délimiter les différents espaces. De plus, les matériaux naturels donnent un esprit « cocooning » et ont cette capacité à procurer un sentiment de sérénité.

Un beau projet qui nous permet de vous parler de notre coup de cœur du moment...

Les terrasses en platelage bois

Très tendance depuis quelques années, voici quelques informations qui vous donneront peut-être envie, vous aussi de profiter d’une terrasse en bois.

Esthétique : Créer une terrasse dans votre jardin, agrémenter votre piscine d’un solarium, recouvrir une ancienne terrasse en carrelage, raccorder votre étage et votre extérieur par la création d’une terrasse surélevée... les possibilités sont infinies.

Vous souhaitez donner un effet de grande terrasse ? Posez vos lames dans la longueur. Vous n’avez pas le cœur à couper cet arbre ? Construisez votre terrasse autour !

Exotiques ou Françaises, vous disposez d’un large choix d’essences pour créer une atmosphère naturelle et chaleureuse autour de votre maison. Des plus abordables vers le haut de gamme, chaque essence a ses propres caractéristiques.

Dans les essences locales, le Pin blanc présentera une teinte marron/vert. Un traitement en autoclave ralentira l’évolution de son aspect et le renforcera pour une utilisation longue durée.

Le Mélèze, de couleur ocre et le Douglas, d’une teinte plus rouge, seront des bois plus durs et offriront une meilleure durabilité. Ils vont naturellement griser pour se défendre contre la pluie, le vent et les champignons.

Les bois exotiques, plus chers, présentent l’avantage d’être imputrescibles par nature et ne nécessitent donc aucun traitement. Ils nous viennent d’Afrique méridionale, du Brésil ou encore d’Argentine.

L’Ipé, provenant d’Amérique du sud et le plus souvent du Brésil, est un bois brun/rouge très stable qui présente une durabilité exemplaire pouvant aller jusqu’à plusieurs décennies. Il s’agit du bois le plus stable et dense au monde avec un grain très fin qui résiste très bien à l’humidité et aux agressions extérieures comme les champignons et les termites … C’est à l’heure actuelle l’essence la plus prisée sur le marché de la terrasse en raison de ces qualités et de son excellent rapport qualité/prix.

Le Merbau, appelé aussi « pont de bâteau », est de couleur brun rouge et offre une bonne résistance mécanique. Il nécessite cependant une bonne finition afin d’éviter que le bois ne « coule ». Contenant des matières colorantes solubles dans l’eau, il est parfois appelé le « bois du diable » en Malaisie.

Le Cumaru, de couleur brun/jaune à brun/rougeâtre, possède des caractéristiques très proches de l’Ipé, pour un prix inférieur. C’est un bois très résistant qui peut être utilisé pour des ouvrages soumis à de fortes variations climatiques.

Entretien : Bien posée, une terrasse en bois ne nécessite qu’un bon nettoyage par an. Humidifiez-la, passez le balai-brosse et rincez. Nous vous déconseillons l’utilisation du Karcher, surtout à bout portant, qui risque de défibrer vos lames de bois. Après nettoyage, passez une couche de saturateur qui viendra réimperméabiliser votre terrasse.

Si vous avez opté pour la pose d’une terrasse en bois, vous devez bien avoir à l’esprit que l’aspect d’un bois utilisé en extérieur finit par prendre une teinte grisée avec le temps en raison du tanin qu’il contient et qui le protège contre toutes les agressions : rayons UV, intempéries… Ce processus qui concerne toutes les essences à plus ou moins long terme, n’altère en rien les qualités du bois mais sachez qu’il existe des traitements anti-UV, saturateurs ou dégriseurs qui permettront au bois de conserver ou retrouver sa teinte. À appliquer tous les 2 ou 3 ans en fonction de l’exposition de votre terrasse.

Construction : Vous pouvez tout à fait construire votre terrasse en bois tout seul. Cependant, pour garantir un résultat optimal, nous vous recommandons de faire appel à des professionnels et de n’utiliser que des matériaux de qualité.

Votre future terrasse sera composée des éléments suivants :

Les solives : À la base de votre terrasse, le solivage est composé de bois de section rectangulaires et joue un rôle structurel, de soutien mécanique et de fixation pour le platelage. Cette partie doit être très ventilée afin de favoriser le séchage et constituer une base saine pour votre terrasse.

Les lambourdes : Si vous optez pour une conception avec lambourdes, ces pièces de bois de taille réduite par rapport aux solives, seront posées à intervalles réguliers, perpendiculairement aux solives courantes. Elles font partie du “platelage” et constituent l’interface entre la structure primaire (les solives) et les lames de la terrasse.

Bande d’étanchéité : La bande d’étanchéité permet de protéger les lambourdes d’une infiltration d’eau par capillarité, dans les espaces entre les différents matériaux. Celle-ci, non évacuée, va faire pourrir le bois.

Lames de bois : La pose de vos lames de bois nécessitera peut-être quelques outils selon le type de bois que vous aurez choisi. Des vis autoforeuses vous faciliteront la tache pour les bois tendres. Tandis que les bois exotiques vous demanderont de pré-percer et fraiser avant de visser, ce qui vous prendra plus de temps.

Vous n’avez plus qu’à laisser libre court à votre imagination ! Et vous, quelle serait la terrasse de vos rêves ?