Des Poules dans son jardin ?

Des poules dans son jardin

Élever des poules dans son jardin séduit de plus en plus de monde et chez Aux Jardins du Lys, nous en avons adopté trois !

Les avantages d’avoir des poules dans son jardin

- Elles vous régaleront de 150 à 250 œufs frais par an, selon la race de votre poule.

- Elles réduiront vos déchets. En effet, les poules sont de parfaits alliés « écolo » puisqu’elles mangent les épluchures de légumes, vos restes de salades, de fromage ainsi que les déchets de votre potager. Elles peuvent ainsi éliminer jusqu’à 150 kgs de déchets organiques par an !

- Elles vous fourniront un excellent engrais pour vos plantes grâce à leurs fientes très riches. Une fois sèches, vous pourrez les conserver comme compost pour les mélanger à la terre de votre potager et enrichir votre sol.

- Elles sont de très bons auxiliaires pour le jardinier. Les poules font partie de ces animaux qui vous aident à détruire les nuisibles de votre jardin : elles dévorent toutes sortes d’insectes, escargots et limaces et élimineront la mousse qui vous donne tant de tracas !

- Elles donneront du charme et de la gaieté à votre jardin, les enfants adorent s’en occuper !

Quels inconvénients à l’élevage de poules chez soi ?

Élever des poules chez soi comporte quand même quelques inconvénients dont il faut vous prémunir :

- Il est nécessaire d’entretenir chaque semaine l’espace qui leur est réservé afin d’éviter les mauvaises odeurs.

- Elles ont besoin d’attention : nous vous conseillons de les sortir de leur enclos en journée, ce qui sera bénéfique pour votre jardin (sauf si elles ont accès à votre potager, dans ce cas vous aurez peu de chance de voir pousser quoi que ce soit !). Mais veillez bien à les enfermer à nouveau le soir afin d’éviter qu’elles ne deviennent la cible de prédateurs.

- Sécurisez bien leur habitat et veillez à ce que le poulailler soit suffisamment verrouillé la nuit afin qu’aucun animal ne puisse y pénétrer et les effrayer : elles sont sujettes aux crises cardiaques et une poule peut mourir de peur !

- Délimitez un espace qui leur sera réservé autour du poulailler afin qu’elles ne détruisent pas totalement votre gazon.

- Adaptez la taille de vos mangeoires en prévision de vos absences lors des weekends et trouvez quelqu’un qui pourra en prendre soin lors de vos séjours prolongés hors de chez vous.

Quelle race de poule et combien en acheter ?

Tournez vous en priorité vers des races de poules de votre région. Si elles sont adaptées à votre climat, elles continueront à vous fournir en œufs en hiver, une époque où elles pondent moins, voire plus du tout pour certaines.

Il existe un grand nombre de races : poule rousse, Gâtinaise, Géline de Touraine ou Brahma, vous offriront des poules attachantes, bonnes pondeuses et robustes.

Pour une famille de trois à quatre personnes, deux poules suffiront pour démarrer et vous procurer suffisamment d’œufs pour toute la famille. Si vous ne souhaitez pas faire de reproduction, n’achetez pas de coq, inutile pour la ponte d’œufs et qui risque d’épuiser vos poules par ses besoins en accouplement !

Vous pourrez vous les procurer sur des marchés, chez des éleveurs ou dans certaines animaleries.

Que savoir sur vos futures compagnes de jardin ?

Pensez bien à leur installer une mangeoire ainsi qu’un abreuvoir séparé. Ce dernier devra être toujours plein et propre.

Utilisez plutôt des graines complètes pour leur alimentation, vous aurez ainsi des œufs avec une coquille plus solide.

Lors de la construction de votre poulailler, pensez à l’équiper de perchoirs et de pondoirs. Les poules dorment perchées et aiment avoir leur espace au calme pour pondre.

Vos poules auront besoin d’espace : oubliez votre projet si vous comptiez les installer sur un balcon ! Prévoyez leur au moins 10 m² par poule et donnez leur accès à une partie de votre jardin dans la journée.

Ces animaux sont d’un caractère plutôt sociable, ne laissez pas une poule toute seule, prenez-en au moins deux.

Comment bien vous occuper de vos poules au quotidien ?

Cela ne vous prendra que quelques minutes chaque jour pour leur donner nourriture et eau, récolter vos délicieux œufs, leur ouvrir le matin et les rentrer le soir.

Prenez un moment environ une fois par semaine pour nettoyer votre poulailler : ramasser les fientes, changer la litière et laver abreuvoir et mangeoire.

Tous les 6 mois, videz totalement votre poulailler pour le nettoyer et le désinfecter.

À savoir…

Certaines communes limitent ou interdisent même l’élevage de certains animaux, renseignez-vous bien auprès de votre Mairie. Pour la construction de votre poulailler, vous pourrez avoir besoin d’une déclaration de travaux, en fonction de la surface que vous souhaitez réaliser.

 

Vous avez désormais toutes les informations pour démarrer votre petit élevage à la maison ! Pensez à nous lorsque vous mangerez votre premier œuf ;)