Faites vos plantations en automne !

L’Automne s’est bel et bien installé.

Les végétaux entrent en période de repos, mais même si les journées raccourcissent et que le temps est frais, votre jardin a encore besoin de vous !

Comme le dit le dicton « À la Sainte Catherine, tout arbre prend racine » ! Profitez-en, c’est le moment de planter vos rosiers, arbustes de terre de bruyère et arbres fruitiers. En plantant maintenant, vous favoriserez l’enracinement avant les grosses gelées. Ainsi, vos arbres auront une meilleure reprise au printemps et leur floraison en sera plus belle.

Les arbres et arbustes s’achètent soit en conteneur, soit à racines nues. Les arbres à racines nues se plantent en automne et offrent différents avantages : le choix est plus grand que pour les arbres et arbustes en conteneur (notamment en ce qui concerne les rosiers), ils sont moins lourds à manipuler et souvent moins chers que les végétaux en conteneur. En revanche, leurs racines sont plus fragiles, se dessèchent vite et la reprise de la végétation est plus délicate. C’est pourquoi vous devrez bien veiller, dans votre processus de plantation à :

  • Réhydrater rapidement les racines nues, souvent un peu desséchées.
  • Veiller à ne pas casser de racines et favoriser la cicatrisation des racines coupées
  • Enrober les racines de telle sorte qu’après la plantation, il ne subsistera aucune poche d’air nocive entre la terre de plantation et les racines de l’arbre ou arbuste replanté.

… Tout ceci pour favoriser une bonne reprise végétale après la plantation. Voici nos conseils :

ROSIERS :

Les rosiers sont très résistants au froid (jusqu’à – 25 °) mais ont besoin de beaucoup de soleil pour fleurir. Choisissez-leur un endroit bien exposé, ensoleillé et à l’abri du vent pour favoriser leur futur développement et leur floraison. Vous trouverez des rosiers en conteneur (en pot) ou à racines nues. L’automne est la période idéale pour les planter, en veillant cependant à réaliser cette opération en dehors des périodes de gel :

  • Creusez un trou d’environ 50 cm de large et 40 cm de profondeur pour aider au bon développement des racines
  • Au fond du trou, versez un amendement comme du fumier ou un stimulateur de racines...
  • Mélangez ensuite la terre de votre jardin avec votre terreau : terreau de plantation ou universel
  • Griffez légèrement les racines pour les séparer les unes des autres avec vos doigts.

Pour les rosiers en conteneur : Trempez ensuite la motte dans un seau d’eau afin de ré-humidifier les racines de votre rosier. Ceci favorisera sa reprise.

Pour les rosiers à racines nues : Coupez les racines afin de laisser une longueur d’environ 25 cm. Celles-ci étant très fragiles, trempez-les dans un pralin, un mélange hydratant et protecteur, afin de favoriser leur contact avec le terreau une fois en terre.

  • Placez la motte au milieu du trou en étalant bien les racines mais en veillant à ne pas les casser.
  • Recouvrez avec votre mélange de terre et de terreau en tassant bien afin qu’il ne subsiste aucun trou d’air entre la terre et les racines.
  • Enfin, arrosez abondamment et tassez de nouveau la terre, il est important que toutes les racines soient en contact avec le mélange terre / terreau.

ARBUSTES DE TERRE DE BRUYÈRE :

Il existe de nombreux arbustes qui viendront embellir et colorer votre jardin tout au long de l’année : Hortensia, Magnolia ou Azalée. Pour une floraison au printemps pensez au Lilas, au Cestrum, au Forsythia ou encore au Deutzia.

Arbres à racines nues :

  • Placez vos arbres à racines nues dans un large trou et pralinez les racines à l'aide d'un mélange hydratant et protecteur, appelé pralin.
  • Recouvrez ensuite de terre et arrosez pour éviter les bulles d'air.
  • Et pour finir, paillez !

Arbres en conteneur :

  • Creusez un trou d’un diamètre 4 à 5 fois supérieur à celui de la motte que vous allez planter.
  • Émiettez la terre retirée et assurez-vous qu’il n’y ait plus de morceaux de cailloux ou de bois.
  • Mélangez cette terre à de la terre de bruyère (1/3 de terre et 2/3 de terre de bruyère).
  • Mettez la motte dans un seau d’eau pour réhydrater la terre et les racines de votre plante.
  • Puis, griffez légèrement les racines, en veillant à ne pas les abîmer pour les détacher les unes des autres.
  • Versez au fond du trou un peu d’engrais organique spécial « plantes de terre de bruyère ».
  • Disposez votre plante au milieu du trou en étalant bien les racines sur le fond. Si votre sol est trop calcaire, placez un feutre géotextile dans le trou.
  • Comblez le trou avec la terre de bruyère.
  • Tassez légèrement le sol.
  • Arrosez abondamment

Pour les arbres ou arbustes de plus d’1 m de haut, pensez bien à mettre un tuteur !

ARBRES FRUITIERS

C’est aussi la période idéale pour planter les arbres fruitiers à racines nues : pommier, poirier, pêcher, cerisier, prunier...ainsi que les arbustes à petits fruits : cassissiers, framboisiers, groseilliers… De quoi ravir nos papilles à la prochaine belle saison !

  • Adaptez la profondeur du trou en fonction de votre arbre : une fois l'arbre en terre, le point de greffe doit se situer entre 0 et 2 cm au-dessus du niveau du sol.
  • Prévoyez une couche de drainage au fond du trou de plantation, avec de gros graviers, des tessons de pots, ou des tuiles cassées... sur laquelle vous aménagerez une butte de terre pour y poser les racines de votre arbre.
  • Mettez le tuteur de votre arbre en place.
  • Supprimez toutes les racines abîmées et pralinez.
  • Supprimez les fruits malades qui seraient restés sur l’arbre afin d’éviter les éventuels parasites et maladies.
  • Placez l'arbre au centre du trou, en plaçant les racines autour de la butte de terre
  • Comblez le trou et tassez régulièrement la terre avec le pied.
  • Aménagez une cuvette d'arrosage autour du jeune tronc, et arrosez abondamment (comptez 15L d'eau).

Veillez bien toutefois, à réaliser vos plantations en dehors des périodes de gel, et si possible, quelques jours après la pluie. Votre terre sera ainsi bien plus facile à travailler.

Renforcez vos arbustes

En automne, vous pouvez aussi renforcer les défenses de vos arbres et arbustes pour affronter au mieux les caprices de l’hiver qui arrive. Ramassez et détruisez les feuilles et les fruits malades pour limiter les éventuelles maladies au printemps prochain. Enlevez les branches mortes ou malades. Attention toutefois à ne pas taillez vos arbres et arbustes, cela fragiliserait les nouvelles tiges face au froid et aux prochains gels.